Accueil > Les Actualités > Actualités de l’IHEST > La Corée du Sud, un modèle d’innovation pour le monde ?

Enregistrer au format PDF
Paroles de chercheurs

La Corée du Sud, un modèle d’innovation pour le monde ?

Jeudi 14 juin 2018
18h30 - 20h00

Salle Michel Guillaume
Centre Culturel Irlandais
5 rue des Irlandais
75005 Paris

Pour la troisième année consécutive, la Corée du Sud est en tête du Bloomberg Innovation Index, devant la Suède, Singapour et l’Allemagne (la France est 9ème). En 2018, les entreprises du "pays du Matin calme" ont déposé proportionnellement la plus grande quantité de brevets au monde. Fondé sur des données de la Banque Mondiale, du FMI et de l’OCDE, l’indice du média américain couvre un vaste ensemble de paramètres, du taux de concentration des entreprises de haute technologie jusqu’au nombre de diplômés en sciences et en ingénierie. Chef de file de l’innovation, le géant de l’électronique sud-coréen Samsung est la compagnie la plus valorisée et ayant validé plus de brevets auprès de l’administration américaine que tout autre firme (sauf IBM) depuis le début 2000. Ce phénomène a des retombées sur toute la chaîne logistique et l’économie de la Corée du Sud en général. Fondé sur la prééminence des grands conglomérats familiaux, les "chaebols", le tissu économique du pays a évolué grâce au soutien financier massif du gouvernement donné aux startups. Permettre la créativité en desserrant l’emprise des "chaebols" sur l’économie, voilà le défi relevé par la Corée du Sud. Par ailleurs, depuis son élection à la présidence début 2017, Moon Jae-in tente de réorienter l’innovation sur une finalité sociale. Leader dans les TIC (technologies de l’information et de la communication), la Corée ne se pose plus seulement la question du produit innovant mais du processus de création et de son objectif : être au service des besoins humains.

Avec :

  • Jean-Marie Hurtiger, directeur général du cabinet de conseil Desmond et ancien Pdg de Renault Samsung Motors à Séoul
  • Éric Bidet, socio-économiste spécialisé sur la Corée du Sud et maître de conférences en Sciences de Gestion, Le Mans Université, où il dirige le Master Économie Sociale et Solidaire

Modérateur : Joris Zylberman, cofondateur et rédacteur en chef d’Asialyst.com

Les inscriptions sont closes

Publié le mardi 29 mai 2018,
mis à jour le jeudi 14 juin 2018