Accueil > La Médiathèque > Dossiers > Quand la science entre en politique... > Pierre-Benoît JOLY : l’économie des promesses techno-scientifiques

Enregistrer au format PDF

Quand la science entre en politique - vidéo

Pierre-Benoît JOLY : l’économie des promesses techno-scientifiques

« Les promoteurs des promesses technoscientifiques sont des marchands d’espoirs et ne manquent pas d’exagérer les possibilités de résoudre des problèmes sociaux avec des solutions technologiques. Les promesses se comportent ainsi comme des bulles spéculatives. »

A propos de l’économie des promesses techno-scientifiques

Pierre-Benoît JOLY, directeur, Institut francilien recherche innovation et société , directeur de recherche, Institut national de la recherche agronomique

« Ma thèse est que nous sommes actuellement dans un régime des promesses technoscientifiques, étroitement associé à l’émergence des nouvelles technologies, et que ce régime est une trame générale sur laquelle se nouent les rapports science-société. »

« Le rôle des promesses est d’autant plus important lorsque l’innovation ou les changements technologiques requièrent d’énormes ressources pour leur financement, pour l’adaptation de la réglementation, pour la conception de cadres politiques adéquats, pour façonner de nouveaux usages et de nouveaux utilisateurs. »

« Les promoteurs des promesses technoscientifiques sont des marchands d’espoirs et ne manquent pas d’exagérer les possibilités de résoudre des problèmes sociaux avec des solutions technologiques. Les promesses se comportent ainsi comme des bulles spéculatives. »

Citations de Pierre-Benoît Joly extraites de la lettre de l’université européenne d’été de l’IHEST du 9 juillet 2014

Voir les autres entretiens de l’université européenne d’été dans ce dossier, ainsi que les cartes postales vidéo et la lettre quotidienne publiés chaque jour durant l’université d’été : Les 5 numéros de la lettre et les cartes postales

mercredi 15 octobre 2014, par HUCHERY Mélissa