Accueil > Les Formations > Le cycle national > Cycles nationaux précédents > Cycle national 2010-2011 > Programme > Les métropoles créatives Montréal, Chicago

Enregistrer au format PDF
Session 11 Voyage d’études

Les métropoles créatives Montréal, Chicago

1-9 mai 2011, Montréal, Chicago

Le cycle national de l’IHEST 2010-2011 a interrogé la notion de créativité tout au long de ses sessions en explorant les démarches à l’œuvre dans la recherche, l’enseignement supérieur et l’éducation, la conception industrielle et l’innovation, ainsi que dans le développement des territoires et la culture. Il était donc logique d’organiser le voyage d’études final dans deux territoires réputés pour leur créativité : les métropoles de Montréal et de Chicago.

Géographie sociale de la créativité et de l’innovation

Richard Florida, dans ses ouvrages Who’s Your City ? puis The Great Reset, à la suite des travaux des économistes spatiaux comme le prix Nobel Robert Lucas, discerne dans le monde 40 mégas agrégats urbains dont font partie Chicago-Grands Lacs et Toronto-Montréal. Ces 40 « villes » rassemblent 20 % de la population mondiale et produisent plus de 50 % de la richesse de la planète. Elles constituent les lieux majeurs de la dynamique mondiale. Ce sont des espaces à la fois émetteurs et attracteurs d’information, de richesses et de culture qui cristallisent les flux de mobilité. Ce sont les métropoles du « brain drain » où se concentre l’essentiel de la recherche et des universités.

Le géographe français Michel Lussault, au cours de la rencontre publique organisée à Lyon par l’IHEST en novembre 2010, évoquait ces travaux et insistait sur ce paradoxe pour l’entendement commun : « la mondialisation suscite de la différenciation ». Cette différenciation spatiale complexe se joue à tous les niveaux, local, régional, national et international, et l’urbanisation en est le levier majeur. Jamais les mobilités n’ont été aussi importantes alors même que le développement des télécommunications aurait pu nous en affranchir. Les pratiques sociales se différencient, en contradiction avec la vision d’un monde plat et uniformisé porté par Thomas Friedman et les protagonistes de la mondialisation par les télécommunications.

Cette différenciation est indissociable d’une polarisation croissante autour des lieux urbanisés. Dans ces lieux se jouent les processus d’innovation qui associent des catégories sociales très diverses : industrielles, éducatives, culturelles. Quelles relations y entretiennent les systèmes productifs avec les systèmes culturels ? Cette géographie sociale de la créativité et de l’innovation suscite de nombreuses recherches, importantes pour les politiques publiques, notamment celles de Patrick Cohendet, économiste français de l’innovation, professeur à HEC Montréal.

Deux étapes : Montréal et Chicago

La proximité géographique permet, dans un temps très bref, d’aborder ces deux villes emblématiques de la créativité.

Montréal, plus grande ville du Québec et la ville francophone la plus importante d’Amérique du Nord, est le centre culturel, économique et universitaire de la Province. La métropole se caractérise par un dynamisme économique mais également culturel et intellectuel toujours grandissant. Le séjour à Montréal sera l’occasion de découvrir les domaines et personnalités qui contribuent à forger la renommée de la métropole : établissements d’enseignement supérieur et de recherche, créateurs dans l’univers du numérique, initiateurs de la réhabilitation de parties de la ville en quartiers thématiques et responsables de lieux alternatifs et d’associations. Mais Montréal est également le centre économique de la Province, centre où le plus grand producteur mondial d’hydroélectricité, Hydro Québec, a choisit d’établir son siège social et près duquel elle a décidé d’ouvrir son centre de recherche autour d’une stratégie d’innovation ouverte particulière.

C’est ensuite à Chicago, troisième plus grande ville des Etats-Unis, que le séjour se poursuivra. Chicago, située au cœur de la grande région céréalière du Middle West, s’est développée autour des activités issues des ressources agricoles et des biocarburants. C’est ainsi que les prix du blé et du soja au niveau mondial sont fixés par la bourse des céréales, institution située en plein cœur de la ville. Chicago est également l’une des grandes villes universitaires du pays, pôle de recherche très dynamique et influent, où une culture très développée du transfert de technologie transforme chaque année des centaines d’étudiants en entrepreneurs innovants.

Mais Chicago est aussi reconnue comme l’un des plus grands centres de création architecturale et de design du monde. A la fois inspiration et outil de travail pour les architectes, la ville compte certains des plus beaux buildings d’Amérique. Elle se renouvelle constamment et particulièrement ces dernières années au cours desquelles l’émergence d’une conscience écologique a permis l’initiation de plusieurs projets municipaux et citoyens et a inspiré le grand projet de réhabilitation des berges du Lac Michigan qui la délimite à l’Est.

A la rencontre des acteurs

Au travers de l’enseignement supérieur, de la recherche, de la formation, de la culture, de l’innovation mais aussi du design, de l’architecture et de l’urbanisme, le voyage permettra d’appréhender les dynamiques en cours dans ces métropoles. Les rencontres prévues à Montréal et à Chicago seront l’occasion de confronter les expériences et les points de vue des dirigeants d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche, d’entreprises comme d’acteurs de la culture, de l’éducation et de la vie politique. La culture et la créativité de ces territoires et leur impact sur le développement de la science, de l’innovation et de l’entrepreneuriat, leurs dynamiques sociales et leur rayonnement international seront au cœur de la visite.

Au programme

Montréal

L’écosystème québécois « éducation-recherche-innovation » et la coopération avec la France

Montréal, une ville qui se re-crée

La créativité dans les processus d’innovation

Regards croisés sur l’éducation, la recherche et la coopération

Chicago

L’université de Chicago

L’Institut de technologie de l’Illinois (IIT)

Les matières premières agricoles : le bioéthanol

Les matières premières agricoles : la bourse de Chicago

Politique éducative et enseignement des sciences

L’architecture à Chicago : un modèle de créativité

Visite architecturale de Chicago


L’IHEST remercie les ambassades de France au Canada et aux Etats-Unis et les consulats généraux de Montréal et de Chicago pour leur contribution majeure à la préparation et à la réalisation de ce voyage d’études.
Nos remerciements vont à toutes les institutions et entreprises qui ouvrent chaleureusement leurs portes et viennent à la rencontre des auditeurs de l’IHEST.
Nos remerciements vont enfin à Patrick Cohendet, membre du conseil scientifique de l’IHEST, conseiller du voyage d’études à Montréal.

Publié le vendredi 29 avril 2011,
mis à jour le lundi 16 décembre 2013