Accueil > Les Formations > Le cycle national > Cycles nationaux précédents > Cycle national 2010-2011 > Programme > La vaccination : santé publique, risques et précaution

Enregistrer au format PDF
Session 9

La vaccination : santé publique, risques et précaution

Paris, 24 mars 2011

La session abordera la place de l’industrie pharmaceutique en France et dans le monde et l’innovation biomédicale. Elle proposera un retour d’expérience sur la vaccination contre la grippe A/H1N1. Enfin, la session s’achèvera sur les aspects d’économie politique, les enjeux de développement et d’éthique.

Les vaccins bénéficient des progrès récents de la biologie et d’un flux d’innovations techniques, ils sont un domaine scientifique en pleine effervescence, porteur de beaucoup d’espoirs dans la lutte contre les maladies transmissibles mais aussi contre certains cancers.

Mettre au point un vaccin pose des questions spécifiques de santé publique, le vacciné n’étant en règle générale pas malade, les contraintes de sécurité sont majeures. La vaccination ne présente pas toujours un bénéfice pour l’individu, mais s’impose pour l’intérêt général. Comment convaincre les citoyens ? Les pouvoirs publics peuvent-ils assumer un risque qui pourrait ne se révéler qu’après de nombreuses années ?

La prise de décision publique en matière de vaccination est donc particulièrement complexe, notamment sur le plan éthique. L’objectif premier a longtemps été de ne pas altérer la fragile confiance du public. L’épisode de la grippe A/H1N1 est l’occasion d’analyser les processus de décision, le coût des choix et d’en tirer des leçons pour les futures campagnes de vaccination. Trop de précaution peut mettre en danger la prévention. Comment répartir les financements au mieux de l’intérêt de la santé publique ?

La vaccination et les politiques de santé publique sont des enjeux de coopération internationale. La lutte contre les agents infectieux ne peut s’arrêter aux frontières. Les exigences sanitaires des pays du Nord risquent de remettre en cause l’accès aux vaccins des pays du Sud, avec des conséquences lourdes dont les pays développés pourraient bien pâtir un jour.

Au programme

Panorama scientifique : la vaccination, de la vaccine à la thérapie. Un modèle d’innovation biomédicale

Jacques VOLCKMANN, directeur des projets nouveaux vaccins Europe,
Sanofi Pasteur

Quelles leçons tirer de la vaccination contre la grippe A/H1N1 ? Comment rétablir la confiance ?

Table ronde, animation :
Laurent DEGOS, ancien président du Collège de la Haute autorité de la santé
(HAS)
Avec la participation de :
Diego BURIOT, ancien directeur du bureau de l’Organisation mondiale de la
santé (OMS) à Lyon
Sylvie LARNAUDIE, chef du service vaccination de la ville de Paris
Christian PERRONNE, président du Groupe maladies transmissibles du Haut
conseil de santé publique, Département de médecine aiguë spécialisée, Centre
hospitalier universitaire Raymond Poincaré
Odile LAUNAY, maître de conférences des universités, praticien hospitalier,
hôpital Cochin, membre du Comité technique des vaccinations
Michael SCHWARZINGER, chercheur, unité de recherche Sciences
économiques et sociales, systèmes de santé, sociétés, Institut national de la
santé et de la recherche médicale (Inserm)

L’économie politique des vaccins

Claude LE PEN, professeur à l’université Paris Dauphine

Vaccination, prévention, précaution : quels enjeux de développement au Nord et au Sud ?

Philippe KOURILSKY, professeur au Collège de France, ancien directeur de
l’Institut Pasteur

Publié le mardi 22 mars 2011,
mis à jour le mardi 18 mars 2014