Accueil > La Médiathèque > International > Etats-Unis : science, innovation, société > Glossaire

Enregistrer au format PDF

Etats-Unis

Glossaire

Agences et ministères recevant les financements R&D fédéraux

Huit ministères et agences se partagent 97 % du financement fédéral : le ministère de la Défense avec la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency), le ministère de la Santé et des Services à la Personne avec les NIH (National Institute of Health) et les CDC (Center for Disease Control and Prevention), la NASA, le ministère de l’Energie (DoE), la NSF (National Science Foundation), le ministère de l’Agriculture, le ministère du commerce avec le NIST (National Institute of Standards and Technology) et le ministère de la sécurité intérieure.

American Association for the Advancement of Science

association professionnelle indépendante, éditeur de Science, elle compte 130 000 membres (scientifiques, ingénieurs, journalistes, juristes, enseignants du secondaire, représentants du gouvernement en charge de la politique scientifique). Sa mission étant de « faire avancer la science pour servir la société », elle exerce de nombreuses activités et administre des programmes dans des domaines tels que la science politique, l’éducation, la compréhension par le public de la science et de la technologie, la science et la sécurité, les relations internationales.
L’influence de l’AAAS sur la scène politique est fondée sur le prestige et l’expertise de ses membres, de son Conseil d’Administration, de son personnel et des experts qui participent à ses études, sur la réputation qu’elle a acquise pour son travail impartial ainsi que sur la qualité de ses produits et leur pertinence au regard des questions politiques majeures.

Capital risque

segment du capital investissement qui vise à financer en capitaux propres les jeunes pousses technologiques à fort potentiel de croissance. Depuis sa montée en puissance dans les années 1970, le capital risque a participé à la création et au développement d’entreprises qui ont par la suite révolutionné leur secteur d’activité ou qui ont tout simplement créé de nouvelles industries. Des secteurs tels que les logiciels, les réseaux, les biotechnologies, l’électronique, sont nés et ont grandi en parallèle de l’avènement du capital risque aux États-Unis.
On estime que sur 100 plans d’affaires reçus par une société de capital risque, 10 présentent un intérêt suffisant pour que le capital risque s’y intéresse et 1 à 2 projets seront finalement financés après des investigations et négociations approfondies.

Consortium for Science, Policy, and Outcomes

entité indépendante du College of Liberal Arts and Science de l’Arizona State University. Son objectif est d’améliorer la contribution de la science et de la technologie à la poursuite par la société de l’égalité, la justice, la liberté et d’une meilleure qualité de vie. Elle est constituée principalement d’enseignants chercheurs et de doctorants issus de diverses composantes de l’Arizona State University et d’autres universités partenaires. Son influence sur les décisions politiques n’est pas directe puisqu’elle vise avant tout à élargir et approfondir les connaissances en matière de science et technologies. Toutefois, ses idées diffusent auprès des étudiants et infiltrent ainsi la société.

Department of Energy (DoE)

Département de l’administration fédérale américaine responsable de la politique énergétique et de la sûreté nucléaire. Sa mission est d’assurer la sécurité et la prospérité des Etats-Unis en répondant aux défis énergétique, environnemental et nucléaire grâce à la recherche scientifique et aux technologies de rupture. Le DoE soutient la recherche dans des domaines stratégiques : biologie, chimie, matériaux, environnement, informatique, physique, sources d’énergie (énergies renouvelables, nucléaire, énergies fossiles), utilisation de l’énergie (stockage, consommation, transmission, Smart Grid), efficacité énergétique (habitat, industrie, véhicule). Son budget annuel dédié à la recherche s’élève à plus de 12 milliards de dollars.
Pour en savoir plus : http://energy.gov

Loi cadre America COMPETES Act

inspirée par le rapport alarmant des Academies Nationales de 2005 « RAGS », elle a été promulguée en 2007 pour trois ans avant d’être renouvelée en 2010 pour 5 ans. Elle permet un doublement du budget de trois agences clés : la NSF, le Bureau Scientifique du DOE et le NIST entre 2007 et 2017 pour atteindre un budget cumulé de 19,5 milliards de dollars.

Mission pour la science et la technologie

Service de l’Ambassade de France au service des acteurs français de la science et des technologies. Il a pour mission de promouvoir la science et la technologie française auprès des acteurs américains, d’observer les avancées scientifiques et la stratégie américaine dans les domaines clés, de diffuser en France ces informations, de conforter les partenariats scientifiques et d’en créer de nouveaux et de favoriser les échanges de doctorants et de chercheurs.

Pour en savoir plus : http://www.france-science.org/-Accueil-Francais-.html

National Aeronautics and Space Administration (NASA)

agence gouvernementale en charge du programme spatial civil américain et de la recherche aéronautique. Son budget annuel dédié à la recherche s’élève à plus de 11 milliards de dollars.
Pour en savoir plus : http://www.nasa.gov

National Institutes of Health (NIH)

Institutions gouvernementales, dépendant du Département de la santé et des services sociaux, en charge de la recherche médicale et biomédicale. Les NIH regroupent 21 instituts et 6 centres de recherche et investissent annuellement près de 31 milliards de dollars dans la recherche médicale.
Pour en savoir plus : http://www.nih.gov

National Institute of Standards and Technology (NIST)

Agence fédérale du Département du Commerce dont le but est de promouvoir l’innovation et la compétitivité américaines à travers les avancées de la métrologie, des standards et des technologies. Outre les financements accordés dans le cadre de programme spécifique, le NIST dispose de laboratoires de recherche de classe mondiale qui travaillent en collaboration avec l’industrie. Le budget 2013 du NIST s’élèvait à 950 millions de dollars.
Pour en savoir plus : http://www.nist.gov/index.html

National Research Council

créée en 1916, cette organisation privée sans but lucratif et autonome fait partie des Académies nationales avec la National Academy of Engineering et l’Institute of Medicine. Indépendante du Congrès et du gouvernement, elle gère son propre budget et possède un conseil d’administration autonome élu par ses membres. Sa mission est de contribuer à améliorer les politiques publiques et la prise de décision au sein du gouvernement et de promouvoir l’acquisition et la dissémination des connaissances en matière de science, ingénierie, technologie et santé.
Avec la publication de plus de 200 rapports chaque année, le NRC est l’un des plus importants fournisseurs d’informations et de conseils scientifiques et technologiques aux États-Unis. En raison du prestige des Académies et du statut de ses membres, ses rapports ont une influence importante au sein des agences gouvernementales qui les commanditent.

National Science Foundation (NSF)

agence fédérale indépendante créée par le Congrès en 1950 pour promouvoir le progrès scientifique, faire progresser la santé, la prospérité et le bien-être des américains et sécuriser la défense nationale. Elle supporte tous les domaines scientifiques à travers le financement de programmes de recherche fondamentale et de projets d’éducation. Son budget annuel d’environ 7 milliards de dollars finance 20 % de la recherche fondamentale menée dans les collèges et universités américaines.
Pour en savoir plus : http://www.nsf.gov

Think tank

Institution sans but lucratif qui conduit des recherches sur les politiques publiques et qui est indépendante du gouvernement, des universités, des partis politiques et autres groupes d’intérêts.

Union of Concerned Scientists

à la fois think tank et lobby, cette organisation associe recherche scientifique et engagement actif en faveur de la protection de l’environnement et de la sécurité internationale. Son but est d’agir à la fois sur la politique du gouvernement, les pratiques des entreprises et les choix des consommateurs, en se fondant sur la recherche scientifique. Ses actions et ses recherches portent sur sept thèmes : les énergies propres, les véhicules propres, la nourriture et l’environnement, le réchauffement climatique, les espèces invasives, la sécurité mondiale et l’intégrité scientifique.
Elle fixe son propre agenda et utilise plusieurs moyens d’expression : publication de rapports à contenu scientifique, de revues, soutien de projets éducatifs, éditions de documents et d’articles, pétitions et lettres à destination des parlementaires ou des entreprises.

jeudi 9 janvier 2014, par HUCHERY Mélissa