Accueil > La Médiathèque > International > Allemagne : Science, innovation, société > Glossaire

Enregistrer au format PDF

Dossier Allemagne

Glossaire

Centre Marc Bloch

Etablissement sous tutelle du Ministère français des Affaires Etrangères et Européennes et du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche / CNRS, le Centre Marc Bloch a le statut d’ « Unité mixte des instituts français de recherche à l’étranger ». C’est aussi une unité de service et de recherche du CNRS. Depuis 2001, il bénéficie également d’un financement du Ministère fédéral allemand de l’Education et de la Recherche. Un contrat de coopération le lie depuis janvier 2011 de façon privilégiée à l’Université Humboldt de Berlin et lui confère le statut d’institut « auprès » de l’Université Humboldt.
Pour en savoir plus : http://www.cmb.hu-berlin.de/fr/

Congé de soutien familial

Système flexible qui permet à un salarié de bénéficier d’une période de mi-temps payée à 75% pour s’occuper d’un parent dépendant, cette période étant ultérieurement compensée par une reprise à temps complet payée à 75%.

Communauté Helmholtz (HGF)

Composée de 15 centres, la communauté Helmholtz repose sur six piliers thématiques au sein desquels les centres mènent des recherches dans le cadre de programmes stratégiques (énergie, terre et environnement, santé, technologies clés, structures de la matière, transport et espace). Le financement de la recherche au sein de la communauté Helmholtz ne se fonde pas sur un soutien institutionnel récurrent mais se base sur programmes. Ces programmes de recherche à long terme sont élaborés par les scientifiques de la HGF et les centres de recherche sont mis en concurrence entre eux.
Site de la communauté Helmholtz

Communauté Leibniz (WGL)

La communauté Leibniz rassemble 85 instituts de recherche et 3 musées dont l’action, principalement régionale, est orientée vers la recherche appliquée et le transfert technologique au sein des Länder. Financée par l’État fédéral et les Länder, la WGL emploie près de 15000 personnes. Les domaines de compétence des instituts s’inscrivent au sein de 5 groupements thématiques : lettres, sciences humaines, et science de l’éducation ; sciences économiques et sociales, sciences de l’aménagement de l’espace ; sciences de la vie ; mathématiques, sciences naturelles et sciences de l’ingénieur ; sciences environnementales.
Site de la communauté Leibniz

Conférence scientifique commune (Gemeinsame Wissenschaftskonferenz - GWK)

Créée en 2007, la GWK réunit les ministres et sénateurs de la Fédération et des Länder en charge de la science et la recherche ainsi que des finances. Elle traite de toutes les questions concernant en commun la Fédération et les Länder dans les domaines du financement de la recherche, des stratégies politiques en matière de recherche ainsi que des structures de la recherche scientifique. Son objectif est d’établir une étroite coordination des politiques scientifiques au niveau national, européen et international afin de renforcer la compétitivité de la recherche scientifique allemande au niveau international.
Site de la GWK

DFG

Principal outil pour le soutien sur projets de la recherche universitaires, la DFG fait appel à des experts internationaux et se base sur l’excellence scientifique. La DFG soutient toutes les disciplines dans quatre grands secteurs : sciences humaines et sociales, sciences du vivant et médecine, mathématiques et sciences de base, sciences de l’ingénieur. Elle compte différents programmes d’actions : projets de recherche individuels, centre de recherche coordonnée, programmes prioritaires, écoles doctorales.
Site de la DFG

Le Haut conseil pour la science (Wissenschaftsrat)

Le Haut conseil pour la science est un important instrument de coopération. Il réunit des scientifiques, des représentants de la société civile et des représentants du gouvernement fédéral et des gouvernements des Länder afin de maintenir un dialogue continu entre la communauté scientifique et les politiques sur les questions relatives au système de recherche allemand. Le Haut conseil pour la science rend des avis au gouvernement fédéral et aux gouvernements des Länder sur la structure et le développement de l’enseignement supérieur et de la recherche.
Site du Haut conseil pour la science

L’initiative d’excellence

Dans le but d’accroître la flexibilité, la compétitivité et la qualité de sa recherche, l’Allemagne a choisi en 2005 de renforcer la recherche universitaire et de créer des pôles universitaires d’excellence, ce qui a été mis en œuvre par le programme Initiative d’excellence. Ce programme s’organise autour de trois grands axes : soutien au transfert technologique par la sélection de pôles d’excellence, soutien à l’excellence scientifique via la sélection d’écoles doctorales, soutien de stratégies d’avenir pour la promotion de la recherche universitaire de pointe.
Le programme initiative d’excellence a été reconduit pour la période 2011-2018.
Présentation des réformes du système de recherche allemand par l’Ambassade de France

Nouvelle loi sur l’énergie

Le gouvernement fédéral a adopté le 6 juin 2011 un paquet législatif entérinant la sortie accélérée du nucléaire et fixant à 2022 la fermeture définitive de l’ensemble des réacteurs nucléaires allemands.
Ce « paquet énergie », composé de onze textes législatifs, doit également permettre d’accélérer la transition énergétique du pays vers les énergies renouvelables, qui devront couvrir 60% de la consommation d’énergie finale et 80% de la production électrique en 2050.
Article de l’Ambassade de France sur la nouvelle loi énergie en Allemagne

Le pacte pour la recherche

En juin 2005, le gouvernement allemand (Etat Fédéral et Länder) a conclu avec les grands organismes de recherche allemands le Pacte pour la Recherche et l’Innovation, afin de dynamiser la recherche et de garantir l’atteinte des objectifs de Lisbonne en 2010.
Dans le cadre de ce pacte prévu pour la période 2006-2010, l’État Fédéral et les Länder se sont engagés à accroître le budget des organismes de recherche de 3 % par an jusqu’en 2010. Les organismes s’engagent de leur côté à améliorer la qualité et l’efficacité de leurs activités, à favoriser la compétition interne et la coopération inter-organisme et internationale et enfin à définir des objectifs stratégiques et le rapprochement avec les universités.
Le pacte pour la recherche et l’innovation a été reconduit pour la période 2011-2018.
Présentation des réformes du système de recherche allemand par l’Ambassade de France

Pacte pour l’enseignement supérieur en 2020

En juin 2007, l’État fédéral et les Länder ont signé un « Pacte pour l’enseignement supérieur en 2020. Il prévoyait de créer 91 000 places de plus en quatre ans (2007-2010) dans les établissements d’enseignement supérieur. Au terme prévu, 182 000 places supplémentaires avaient été créées. En 2009, la deuxième phase du Pacte pour l’enseignement supérieur a été lancée, qui prévoit 3,2 milliards d’euros d’investissements d’ici à 2018 et la création de 275 000 places d’études d’ici à 2015. Cela permettra notamment d’absorber environ 59 000 étudiants supplémentaires qui devraient affluer au cours des prochaines années du fait de la disparition du service militaire obligatoire, ainsi que ceux liés au passage à la scolarité en 12 ans.
Article sur le renforcement du financement de l’enseignement et de la recherche en Allemagne par l’Ambassade de France
Article sur la qualité de l’enseignement en Allemagne par l’Ambassade de France

Paquet « énergie climat »

Paquet global de mesures proposé par la Commission européenne et établissant une nouvelle politique énergétique pour l’Europe afin de lutter contre le changement climatique et de renforcer la sécurité énergétique et la compétitivité de l’Union européenne. Ce paquet de propositions fixe une série d’objectifs ambitieux d’ici 2020, au premier plan desquels :

Projektträger

Les Projektträger ou « gestionnaires de projets » sont chargés de mettre en œuvre des programmes de recherche depuis la gestion des appels d’offre des projets, jusqu’à l’attribution des financements. Ils sont basés au sein des centres de recherche (principalement de la HGF mais également auprès d’autres établissements de recherche) et remplissent des missions de gestion scientifique, technique et administrative. Ils constituent ainsi le pilier du système de soutien de la recherche sur programmes du BMBF.

Smart Grid

Réseau intelligent de distribution d’électricité utilisant les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) pour échanger des données entre les différents acteurs du système électrique et ainsi mieux connaitre, gérer et contrôler ce système. Ces réseaux sont dits interactifs en ce sens qu’ils prennent en compte les actions de tous les acteurs du système électrique, du producteur au consommateur en passant par les gestionnaires.
Article de l’Ambassade de France sur les Smart Grids en Allemagne

Société Fraunhofer (FhG)

Organisme spécialisé dans le transfert technologique, l’innovation et la recherche appliquée en direction de l’industrie, des services et du secteur public, la société Fraunhofer regroupe 57 instituts répartis sur 40 sites à travers l’Allemagne et regroupés en sept alliances thématiques (Technologies de l’information et de la communication, Défense et sécurité, Microélectronique, Sciences du vivant, Techniques des surfaces et photonique, Technologie de la production, Matériaux). Son financement est assuré aux deux tiers par des financements sur projets (contrats passés avec le secteur public et avec l’industrie). Le tiers restant est apporté par l’Etat fédéral et les Länder.
Site de la société Fraunhofer

Société Max Planck (MPG)

Organisation indépendante d’intérêt public créée en 1948, la société Max-Planck mène des travaux de recherche fondamentale basée sur l’excellence scientifique dans les domaines des sciences naturelles, sciences de la vie et sciences humaines et sociales. Elle accompagne par ses moyens et ses activités les structures universitaires dans les domaines de recherche qui demandent plus de pluridisciplinarité, de moyens ou de personnels. Financée par l’Etat fédéral et les Länder, la MPG compte 80 instituts, emploie près de 13000 personnes et accueille des doctorants, des post-doctorants, des scientifiques invités et des étudiants.
Site de la société Max Planck

La stratégie High-tech

La Stratégie High-tech poursuit trois objectifs :

  • favoriser le transfert technologique ;
  • lier la recherche institutionnelle et l’industrie ;
  • accroître la capacité d’innovation technologique, en particulier dans les secteurs d’avenir. Mi 2011, le gouvernement fédéral allemand a officialisé une suite : la « High Tech Stratégie 2020 ». Présentation de la stratégie High Tech 2020 par l’Ambassade de France

Triangle de Weimar

Créé en 1991 par les ministres français, allemand et polonais des Affaires étrangères, le triangle de Weimar est né de l’idée que la France, l’Allemagne et la Pologne partageaient fondamentalement une vision commune du devenir de l’Europe. Il a apporté une contribution essentielle au rapprochement entre la Pologne et l’Union européenne. Depuis l’adhésion polonaise à l’UE en 2004, son objectif a évolué : il vise en effet désormais à établir une coopération étroite entre les gouvernements des trois pays sur les échéances européennes afin de faciliter le rapprochement des positions, de contribuer à la cohésion entre « nouveaux » et « anciens » Etats membres et d’intensifier le dialogue entre les sociétés civiles.
Article du ministère des affaires étrangères sur le Triangle de Weimar
Article sur le Triangle de Weimar du portail franco-allemande

Université européenne Viadrina

Située dans le Land de Brandebourg, à la frontière entre l’Allemagne et la Pologne, l’université actuelle a été fondée en 1991. Renaissance de la première université de Francfort-sur-l’Oder, l’université européenne de Viadrina a été fondée pour des raisons structurelles et politiques et dans le souci d’une plus grande coopération avec la Pologne. L’université compte à ce jour : une faculté de sciences culturelles, une faculté de droit, une faculté d’économie et six instituts de recherche.
Site de l’université européenne Viadrina

Université Humboldt

Deuxième pour sa taille derrière l’université libre de Berlin, l’université Humboldt est la plus ancienne des quatre universités de Berlin. Depuis 1994, elle compte onze facultés, de nombreux centres interdisciplinaires et des instituts centraux proposant près de 168 cursus différents.
Pour en savoir plus : http://www.hu-berlin.de/

samedi 20 octobre 2012, par Webmaster IHEST