Accueil > La Médiathèque > Dossiers > Sciences, éthique et droit > La responsabilité des communautés scientifiques face à l’incertitude

Enregistrer au format PDF

Sciences, éthique et droit

La responsabilité des communautés scientifiques face à l’incertitude

Entretien avec Claude Debru, philosophe, professeur à l’Ecole normale supérieure, Paris

Claude Debru souligne que la normativité désigne le pouvoir d’instituer de nouvelles normes ou de modifier des normes existantes, notion introduite dans la langue philosophique française par Georges Canguilhem, qu’il définit comme le pouvoir des organismes vivants de modifier leur allure, leur régime de fonctionnement selon leurs conditions d’existence normales ou pathologiques. L’état pathologique peut ainsi être considéré sous un jour positif, comme la tentative de l’organisme d’instituer des normes nouvelles de fonctionnement, pour continuer d’assurer sa survie au maximum de ses possibilités, et la maladie comme un effort de guérir. Cette idée trouve de nombreuses applications, notamment dans la vie sociale, en particulier lorsqu’il s’agit de concevoir la rébellion comme une stratégie de la vie et comme une affirmation de la normativité propre de l’individu.

lundi 24 mars 2014, par HUCHERY Mélissa