Accueil > La Médiathèque > Dossiers > Les sociétés à l’épreuve du changement climatique > Le changement climatique vu d’ailleurs : les représentations en (...) > Prise de conscience et réalité au Brésil

Enregistrer au format PDF

Les sociétés à l’épreuve du changement climatique

Prise de conscience et réalité au Brésil

Marcel Bursztyn développe sa démonstration en s’appuyant sur une étude qui porte sur les agriculteurs brésiliens. Cette étude soulève la question du partage des représentations, étant entendu que ces agriculteurs évoluent dans trois écosystèmes différents.
Pour s’adapter, il faut ainsi se rendre compte du « besoin » de s’adapter et être en capacité de s’identifier à ce à quoi s’adapter. L’étude montre qu’en dépit de la perception des changements climatiques, la plupart des agriculteurs déclarent ne pas avoir mis en œuvre de mesures d’adaptation spécifiques. S’ils s’adaptent, c’est de façon inconsciente.
Ce sont principalement des barrières sociales et culturelles – le poids de la tradition et de la religion, le manque d’estime de soi – et des barrières financières et techniques qui expliquent cette situation. Pour l’orateur, cette étude montre que les plus vulnérables au climat sont les plus vulnérables socialement et économiquement. Ce sont aussi ceux qui ont le moins de vision de long terme, dimension qui est donc une responsabilité de l’Etat. Tout cela milite pour que les chercheurs jouent un rôle d’alerte.

Entretien vidéo réalisé lors de l’université européenne d’été 2015

Compte-rendu de l’intervention donnée lors de l’université d’été 2015

PDF - 1.1 Mo
Marcel Burtsztyn - Prise de conscience et réalités au Brésil

jeudi 5 novembre 2015, par Patricia MULLER