Accueil > La Médiathèque > Dossiers > Les sociétés à l’épreuve du changement climatique > Le changement climatique vu d’ailleurs : les représentations en (...) > La perception publique du changement climatique en Chine

Enregistrer au format PDF

Les sociétés à l’épreuve du changement climatique

La perception publique du changement climatique en Chine

Bo Yan souligne que la question climatique est pour la Chine un problème de développement et un enjeu de sécurité. Le pays a commencé à s’aligner sur les conclusions du GIEC en 2000, alors qu’il les remettait encore en question au début des années 1990. En 2007, il a publié son rapport sur l’évolution du changement climatique, rapport qui analyse les conséquences du phénomène en Chine depuis un siècle. Depuis, il a publié une première initiative tendant à cibler le problème et à travailler à sa résolution.

Les années 2006 et 2007 sont charnières et marquent un changement de perception. Pour le gouvernement, le changement climatique est « une question de développement », la Chine insistant sur les responsabilités historiques des pays développés, situation qui appelle, selon elle, une juste distribution du fardeau. Le gouvernement chinois considère ainsi que le pays traverse une phase spécifique de son développement économique, qu’il doit poursuivre en se préoccupant du changement climatique et de ses effets sur l’environnement. Si la Chine reste dominée par le charbon, elle se dit prête à franchir le pas de l’économie verte et circulaire. Quant à la perception publique, force est de constater qu’elle joue un rôle limité face au gouvernement. Mais tout laisse à penser que ce rôle est appelé à croître.

Compte-rendu de l’intervention de BO Yan lors de l’université d’été 2015

PDF - 1.1 Mo
Compte-rendu de l’intervention de Bo Yan

jeudi 5 novembre 2015, par Patricia MULLER