Accueil > La Médiathèque > Dossiers > Les sociétés à l’épreuve du changement climatique > L’expertise internationnale doit-elle être normative ? > Introduction

Enregistrer au format PDF

Les sociétés à l’épreuve du changement climatique

Introduction

Qui est légitime pour rendre compte du climat, produire des données ? Comment la décision se construit-elle ? De quel pouvoir l’expertise internationale est-elle porteuse ?

Le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) est présenté comme un modèle d’organisation innovation, d’articulation et de codécision entre le scientifique et le politique. Les travaux du GIEC représentent une expertise internationale singulière et sans précédent, qui associe plus d’une centaine de pays, autant d’auteurs. Innovation institutionnelle, il associe science et décision dans le processus même d’élaboration des rapports, raison des contestations dont il fait régulièrement l’objet. Dans quelle mesure l’expertise contribue-t-elle à normaliser les pratiques de différents acteurs concernés par une décision ? L’expertise internationale doit-elle être complétée par une pluralité d’expertises réalisées à d’autres échelles ?

jeudi 5 novembre 2015, par HUCHERY Mélissa