Accueil > La Médiathèque > Dossiers > Innovation : repères > Glossaire

Enregistrer au format PDF

Innovation - repères

Glossaire

7e programme cadre de recherche et de développement technologique :

Établi pour la période 2007-2013, ce programme est adapté aux besoins de l’Union européenne en matière de croissance et d’emplois. Il vise quatre objectifs et est donc décliné en quatre programmes spécifiques :

  • le programme Coopération pour stimuler la coopération et renforcer les liens entre l’industrie et la recherche dans un cadre transnational
  • le programme Idées pour renforcer la recherche exploratoire en Europe
  • le programme Personnes pour améliorer les perspectives de carrière des chercheurs en Europe et attirer plus de jeunes chercheurs de qualité
  • le programme Capacités pour fournir aux chercheurs des outils performants afin de renforcer la qualité et la compétitivité de la recherche européenne. http://cordis.europa.eu/fp7/home_fr.html

Actions Marie Curie :

subventions de recherche européennes mises à la disposition des chercheurs quel que soit leur âge, leur sexe ou leur nationalité. En plus de bourses, les chercheurs ont la possibilité d’acquérir de l’expérience à l’étranger et dans le secteur privé, ainsi que de compléter leur formation avec d’autres compétences et disciplines qui peuvent s’avérer utiles pour leur carrière.
http://ec.europa.eu/research/mariecurieactions/index_fr.htm

AFNOR :

L’association française de normalisation est l’organisme officiel français de normalisation, membre de l’Organisation internationale de normalisation auprès de laquelle elle représente la France.
http://www.afnor.org

Agence Nationale de la Recherche :

L’Agence Nationale de la Recherche est un établissement public à caractère administratif créé en 2005. Elle finance des projets de recherche et développement sous la forme de subventions, à l’issue d’appels à projets ouverts (programmes blancs) ou thématiques.
http://www.agence-nationale-recherche.fr

Banque européenne d’investissem

Banque européenne d’investissement
Institution de financement à long terme de l’Union européenne, la BEI a pour mission de favoriser la réalisation des objectifs de l’Union européenne en accordant des financements à long terme en faveur d’investissements viables.
http://www.eib.org/index.htm

Business angels :

personne physique qui décide d’investir une partie de son patrimoine financier dans des sociétés innovantes à fort potentiel. Souvent ancien entrepreneur lui-même, ses conseils et son carnet d’adresses sont généralement aussi précieux que l’investissement qu’il peut apporter à la société.
CBE : La Convention sur la délivrance de brevets européens, également appelée Convention sur le brevet européen ou CBE, est un traité multilatéral instituant l’Organisation européenne des brevets et un « brevet européen ».

CEI :

La Commission électrotechnique internationale (International Electrotechnical Commission) est l’organisation internationale de normalisation chargée des domaines de l’électricité, de l’électronique et des techniques connexes.
http://www.iec.ch

CEN :

Le Comité européen de normalisation (European Committee for Standardization) a été créé en 1961 afin d’harmoniser les normes élaborées en Europe. Tous ses membres nationaux sont également membres de l’Organisation internationale de normalisation (ISO).
http://www.cen.eu/cen/Pages/default.aspx

CENELEC :

Le Comité européen de Normalisation Electrotechnique est l’organisme européen de normalisation pour les normes techniques du secteur de l’électrotechnique.
http://www.cenelec.eu

Chaire de Théorie et Méthodes de la Conception Innovante :

Lancée en janvier 2009 au Centre de Gestion Scientifique de Mines ParisTech, la chaire Théorie et Méthodes de la Conception Innovante est l’aboutissement d’un programme de recherche sur l’ingénierie de la conception et l’innovation en cours depuis 1994. Né d’une volonté de rationalisation des activités de R&D, ce programme a donné lieu à des percées essentielles tant sur le plan théorique que sur le plan pratique.

Classe créative : Concept

Classe créative :
Concept développé par Richard Florida dans son livre The Rise of the Creative Class paru en 2002, la classe créative désigne une population urbaine, mobile, qualifiée et connectée. Elle comprend donc non seulement des artistes (écrivains, musiciens, peintres) – que Florida qualifie de bohémiens – mais aussi des scientifiques (ingénieurs, informaticiens, professeurs) – que Florida qualifie de « classe super créative ».

Communautés de la connaissance et de l’innovation :

réseaux d’excellence articulés autour de partenariats intégrés consacrés à l’éducation, la technologie, la recherche, le commerce et l’esprit d’entreprise.
http://eit.europa.eu/kics/

Conseil européen de la recherche :

L’ERC (European Research Council) a pour mission de soutenir la recherche exploratoire ou « recherche à la frontière des connaissances », sous forme de subventions à des équipes ou projets individuels de « jeunes chercheurs » (Starting Grants) et de « chercheurs confirmés » (Advanced Grants).
http://erc.europa.eu

COSME :

nouveau programme pour la compétitivité des entreprises et des petites et moyennes entreprises établi pour la période 2014-2020. Ses objectifs sont : faciliter l’accès des PME aux financements, créer un environnement favorable à la création et à la croissance des entreprises, encourager l’esprit d’entreprise en Europe, renforcer la compétitivité durable des entreprises européennes, aider les PME à opérer en dehors de leur pays d’origine et favoriser leur accès au marché.
http://ec.europa.eu/cip/cosme/index_fr.htm

Crédit impôt recherche :

mesure fiscale ayant pour but de baisser pour les entreprises le coût de leurs opérations de recherche-développement et d’accroître leur compétitivité. Cette mesure fiscale est utilisée dans de nombreux autres pays (Canada, États-Unis, Royaume-Uni, Espagne, etc.). Il est à noter qu’il n’existe pas en Allemagne, pays en pointe en matière d’investissement privé en R&D. http://www.industrie.gouv.fr/enjeux/innovation/credit-impot-recherche.php

Défis sociétaux du programme Horizon 2020 :

Le programme Horizon 2020 entend répondre à six grands défis sociétaux : la santé, l’évolution démographique et le bien-être ; la sécurité alimentaire, l’agriculture durable, la recherche marine et maritime et la bioéconomie ; les énergies sûres, propres et efficaces ; les transports intelligents, verts et intégrés ; la lutte contre le changement climatique, l’utilisation efficace des ressources et les matières premières ; des sociétés inclusives, novatrices et sûres. http://ec.europa.eu/research/horizon2020/index_en.cfm?pg=better-society

Design :

discipline visant à la création d’objets, d’environnements, d’œuvres graphiques, etc., à la fois fonctionnels, esthétiques et conformes aux impératifs d’une production industrielle.

Les dix éléments clés de (...)

Les dix éléments clés de l’Union de l’innovation :

  • Créer des partenariats d’innovation européens autour d’objectifs bien définis dans des domaines visant à relever les défis sociétaux
  • Fournir un tableau de bord de l’Union de l’innovation autour de 25 indicateurs
  • Améliorer l’accès au financement
  • Intensifier les initiatives actuelles de recherche
  • Lancement d’un comité directeur européen du design et d’un label « design d’excellence européenne »
  • Lancement d’un grand programme de recherche sur le secteur public et l’innovation sociale
  • Marchés publics de l’innovation
  • Accélérer et moderniser l’élaboration de normes
  • Moderniser le régime européen de la propriété intellectuelle
  • Révision du financement structurel et des aides d’État en faveur de l’innovation

Écologie de la connaissance :

Ensemble des capacités et des institutions qui déterminent les conditions de création et d’existence des savoirs et des connaissances. Chaque société développe une écologie de la connaissance pour répondre aux grands problèmes et aux grands défis historiques qu’elle doit affronter (la guerre et la sécurité, l’alimentation, le changement climatique, etc.). Une écologie de la connaissance est toujours mise au service de l’État et de la société.

Effet levier :

mesure comptable de l’impact de l’utilisation d’apports de capitaux de la part de tiers de l’entreprise par rapport aux capitaux propres de l’entreprise. On parle d’"effet de levier" quand la rentabilité économique des capitaux propres de l’entreprise est supérieure à sa rentabilité économique grâce à l’effet multiplicateur de l’endettement.

L’espace européen de la recherche :

L’Espace européen de la recherche réunit les activités politiques et programmes européens de recherche et de développement menés dans une perspective transnationale. Ils permettent à des chercheurs, à des institutions de recherche et à des entreprises de renforcer leur présence, leur compétitivité et leur coopération au-delà des frontières, mais aussi d’accéder à un espace européen ouvert dédié à la connaissance et aux technologies, qui exploite pleinement les synergies et les complémentarités transnationales.
http://ec.europa.eu/research/era/index_fr.htm

ETSI :

L’Institut européen des normes de télécommunication (European Telecommunications Standards Institute) crée des normes homogènes dans le domaine de la télécommunication.
http://www.etsi.org

Eureka :

initiative intergouvernementale de soutien à la coopération technologique européenne lancée en 1985. Elle vise à accroître la productivité et la compétitivité de l’industrie européenne sur le marché mondial et à contribuer ainsi au développement de la prospérité et de l’emploi.
http://www.eurekanetwork.org

FEDER :

fonds visant à renforcer la cohésion économique et sociale au sein de l’Union européenne en corrigeant les déséquilibres régionaux, le FEDER finance : des aides directes aux investissements réalisés dans les entreprises afin de créer des emplois durables ; des infrastructures liées notamment à la recherche et l’innovation, aux télécommunications, à l’environnement, à l’énergie et au transport ; des instruments financiers afin de soutenir le développement régional et local et favoriser la coopération entre les villes et les régions ; des mesures d’assistance technique.
http://ec.europa.eu/regional_policy/thefunds/regional/index_fr.cfm

Fonds Unique Interministériel :

Le Fonds Unique Interministériel (ou FUI) a été mis en place par l’État pour financer les projets R&D collaboratifs labellisés par les pôles de compétitivité. Ce fonds a vocation à soutenir des projets de recherche appliquée portant sur le développement de produits ou services susceptibles d’être mis sur le marché à court ou moyen terme.
Sont éligibles toute taille d’entreprises ainsi que les établissements de recherche publics et privés français.
http://competitivite.gouv.fr/-1.html

France Brevets :

Structure visant à améliorer la valorisation de la R&D publique et privée, notamment par l’exploitation de groupes de brevets réunis en grappes cohérentes et par la mise en œuvre de stratégies de valorisation en France et à l’international.
http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid56633/france-brevets-un-intermediaire-actif-entre-les-titulaires-de-brevets-et-les-utilisateurs-potentiels.html

Horizon 2020 :

Futur programme cadre européen (2014-2020) pour la recherche et l’innovation qui s’organise autour de trois priorités : l’excellence scientifique, le leadership industriel et les défis sociétaux.
http://ec.europa.eu/research/horizon2020/index_en.cfm

INPI :

L’Institut national de la propriété industrielle est un établissement public français, entièrement autofinancé, placé sous la tutelle du ministère de l’Economie, des Finances et du Commerce extérieur, du ministère du Redressement productif et de la Ministre déléguée chargée des Petites et moyennes entreprises, de l’Innovation et de l’Économie. Il délivre les brevets, marques, dessins et modèles et donne accès à toute l’information sur la propriété industrielle et les entreprises. Il participe activement à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques publiques dans le domaine de la propriété industrielle et de la lutte anti-contrefaçon.
http://www.inpi.fr

Institut Carnot :

laboratoire, groupe de laboratoires ou établissement qui est engagé dans la recherche partenariale et collabore efficacement avec des entreprises.
http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid22127/recherche-contractuelle-les-instituts-carnots.html

Institut européen d’innovation et de technologie :

Institut public européen mis en place en mars 2008 pour faciliter l’innovation en Europe. Il a pour objectif de devenir l’un des principaux représentants de l’innovation, de la recherche et de la croissance dans l’Union européenne. Il repose sur l’intégration entre enseignement supérieur, recherche et innovation.
http://eit.europa.eu

Institut de recherche technologique :

regroupement de laboratoires publics et privés consacré à un domaine technologique d’avenir, pour lequel la France vise une place dans le peloton de tête mondial. Un IRT rassemble, dans un périmètre géographique restreint, des activités de formation, de recherche et d’innovation.
http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid56375/instituts-de-recherche-technologique.html

Investissements d’avenir :

Pour encourager la recherche et l’innovation et faire basculer la France dans la société de la connaissance, le gouvernement a fait le choix d’investir massivement dans l’enseignement supérieur et la formation professionnelle, dans la recherche, dans l’industrie et les PME, dans le développement durable et dans tous les secteurs d’avenir comme le numérique, les biotechnologies ou le nucléaire. http://investissement-avenir.gouvernement.fr

IPR :

nouveau mécanisme de garantie pour les petites et moyennes entreprises (PME) innovantes lancé par la Commission européenne et le groupe Banque européenne d’investissement (BEI) en décembre 2011. L’objectif de ce mécanisme est d’aider les PME à accéder au financement des banques. S’appuyant sur la réussite du mécanisme de financement du partage des risques inauguré en 2007, ce nouvel instrument sera géré par le Fonds européen d’investissement (FEI).
http://ec.europa.eu/france/news/communique_de_presse_la_bei_fei_fr.htm

ISO :

L’Organisation internationale de normalisation (International Organization for Standardization), ou ISO est un organisme de normalisation international composé de représentants d’organisations nationales de normalisation de 164 pays. Créée en 1947, cette organisation a pour but de produire des normes internationales dans les domaines industriels et commerciaux.
http://www.iso.org/iso/home.html

Manuel d’Oslo

principale source internationale de principes directeurs en matière de collecte et d’utilisation d’informations sur les activités d’innovation. La troisième édition de 2005 tient compte des progrès réalisés dans la compréhension du processus de l’innovation et de son impact économique. Elle analyse pour la première fois l’innovation non technologique et les liens entre les différents types d’innovation.

MFPR :

dispositif de prêt innovant conçu par la Commission européenne et la BEI, dont l’objectif est de créer une capacité de financement supplémentaire de plusieurs milliards d’euros pour des projets de recherche, de développement technologique et de démonstration ainsi que pour des investissements dans l’innovation (projets de RDI).
http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=MEMO/07/224&format=HTML&aged=1&language=FR&guiLanguage=en

MIC :

mécanisme en faveur des PME innovantes et à forte croissance qui fournit du capital risque pour les PME innovantes lors de leur phase initiale (MIC1) et du capital risque pour les PME à forte croissance dans leur phase d’expansion (MIC2).
http://ec.europa.eu/enterprise/policies/finance/cip-financial-instruments/index_fr.htm

Modélisations de l’innovation :

Les premières tentatives de modélisation de l’innovation datent de la fin du XIXe siècle avec le modèle de la boite noire développé par Schumpeter présentant l’innovation comme le résultat d’un phénomène inexpliqué. Au XXe siècle, ce modèle laisse place à un modèle linéaire et hiérarchique selon lequel l’innovation ne doit plus être appréhendée comme un résultat mais comme un processus constitué de différentes étapes allant du progrès technique au marché en passant de façon linéaire par la R&D, l’étude de marché, etc. Puis dans les années 1980, sous l’impulsion de S. Kline et de N. Rosenberg, le « Chain linked model » fait à son tour son apparition. Dans ce modèle, l’innovation n’est ni linéaire, ni hiérarchique, il s’agit d’un processus où la conception est centrale et où les « feeds back » sont envisageables à chaque étape.

Opération campus :

Plan d’ampleur visant à faire émerger des campus d’excellence qui seront la vitrine de la France et renforceront l’attractivité et le rayonnement de l’université française.
http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid56024/l-operation-campus-plan-exceptionnel-en-faveur-de-l-immobilier-universitaire.html

OSEO Innovation :

Entreprise publique, OSEO exerce trois métiers : l’aide à l’innovation, la garantie des concours bancaires et des investisseurs en fonds propres, le financement en partenariat.
Sur OSEO : http://www.oseo.fr
Sur les aides directes à l’innovation : http://www.industrie.gouv.fr/enjeux/innovation/oseo.html

Plateforme technologique européenne :

dispositif qui regroupe l’ensemble des acteurs privés et publics concernés pour établir une stratégie de long terme, qui va de la recherche au déploiement des technologies, et qui permet de mobiliser et de mettre en cohérence les financements nationaux et européens et les investissements privés.
http://ec.europa.eu/research/era/partnership/etps/etps_fr.htm

Pôle de compétitivité :

Un pôle de compétitivité rassemble sur un territoire bien identifié et une thématique donnée, des entreprises petites et grandes, des laboratoires de recherche et des établissements de formation. Il a vocation à soutenir l’innovation, favoriser le développement des projets collaboratifs de recherche et développement (R&D) particulièrement innovants. Il vise ainsi à créer de la croissance et de l’emploi.
http://competitivite.gouv.fr

Principe de précaution :

Le principe de précaution permet de réagir rapidement face à un possible danger pour la santé humaine, animale ou végétale, ou pour la protection de l’environnement. En effet, dans le cas où les données scientifiques ne permettent pas une évaluation complète du risque, le recours à ce principe permet, par exemple, d’empêcher la distribution ou même de retirer du marché des produits susceptibles d’être dangereux. En février 2005, le Parlement français réuni en Congrès a inscrit dans la Constitution la Charte de l’environnement, installant par là même le principe de précaution (art. 5) au niveau le plus élevé de la hiérarchie des normes juridiques
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000790249&dateTexte=

Programmation conjointe :

La programmation conjointe vise à renforcer la coopération transfrontalière, la coordination et l’intégration des programmes de recherche des États membres, qui bénéficient d’un financement public, dans un nombre limité de domaines. Son objectif est ainsi d’aider l’Europe à relever les défis sociétaux en tirant le meilleur parti des budgets nationaux accordés à la recherche.
http://ec.europa.eu/research/era/areas/programming/joint_programming_en.htm

Programme compétitivité innovation :

promeut la compétitivité des entreprises européennes. Il est principalement destiné aux petites et moyennes entreprises (PME) et soutient l’innovation (notamment l’éco-innovation), améliore l’accès au crédit et fournit des services d’appui en faveur des entreprises dans les régions.
http://ec.europa.eu/cip/index_fr.htm

Sérendipité :

inventé au XVIIe siècle par Walpole, le terme de sérendipité fait référence à un conte persan publié en 1557 : Voyages et aventure des trois princes de Serendip. Ce conte raconte l’histoire de trois hommes partis en mission, qui, sur leur chemin, ne cessent de trouver des indices en apparence sans rapport avec leur objectif, mais en réalité nécessaires.

SMEG :

mécanisme permettant de fournir des garanties de prêts pour encourager les banques à permettre plus facilement aux PME d’accéder au financement par l’emprunt, y compris au microcrédit et au financement de mezzanine, en réduisant la prise de risque des banques.
http://ec.europa.eu/enterprise/policies/finance/cip-financial-instruments/index_fr.htm

Société d’accélération de transfert de technologie :

filiale créée par un ou plusieurs établissements (universités et organismes de recherche), chargée d’assurer l’interface entre les laboratoires publics et le monde socio-économique. La mission d’une SATT consiste donc à traduire les découvertes et compétences de la recherche publique en applications concrètes et, également, à répondre aux besoins des entreprises.
http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid56636/dispositifs-mutualises-et-societes-d-acceleration-de-transfert-de-technologies-d.m.t.t-et-satt.html

Statut Jeune Entreprise Innovante :

L’aide aux projets des jeunes entreprises innovantes créée par les articles 13 et 131 de la loi de finances pour 2004, confère aux jeunes PME innovantes un certain nombre d’avantages fiscaux et d’exonération de cotisations sociales. Le 15 décembre 2010, l’Assemblée nationale a adopté le rapport de la Commission mixte paritaire sur le projet de loi de finances pour 2011, ce qui se traduit par diverses modifications des mesures actuelles.
Sur OSEO : http://www.industrie.gouv.fr/enjeux/innovation/jei.php

Stratégie de Lisbonne :

Axe majeur de politique économique et de développement de l’Union européenne pour la période 2000 – 2010 décidé par les quinze Etats membres de l’Union européenne d’alors, cette stratégie avait pour objectif majeur de faire de l’Union européenne « l’économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde d’ici à 2010, capable d’une croissance économique durable accompagnée d’une amélioration quantitative et qualitative de l’emploi et d’une plus grande cohésion sociale ».

Stratégie Europe 2020

stratégie de croissance de l’Union européenne établie pour la période 2010-2020. Cette stratégie vise non seulement à résoudre la crise qui continue de toucher l’économie de nombreux pays européens mais également à combler les lacunes de notre modèle de croissance et à mettre en place les conditions d’une croissance plus intelligente, plus durable et plus inclusive. Il s’agit donc de développer une économie fondée sur la connaissance et l’innovation (intelligente), qui soit plus efficace dans l’utilisation des ressources, plus verte et plus compétitive (durable) et dont le fort taux d’emploi favorise la cohésion sociale et territoriale (inclusive).
http://ec.europa.eu/europe2020/index_en.htm

Stratégie nationale de recherche et d’innovation :

exercice de prospective ayant permis de définir cinq principes directeurs et trois axes prioritaires de recherche pour la période 2009-2012.
http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid56143/strategie-nationale-de-recherche-et-d-innovation-exercice-de-prospective-scientifique.html

Système d’innovation : (...)

Système d’innovation :

Interactions et connections qui se nouent entre les éléments d’une écologie en vue de résoudre des problèmes d’innovation.

Technologies clés génériques :

Les technologies clés génériques sont les technologies essentielles pour l’avenir de la compétitivité industrielle de l’Europe et le passage à une économie de la connaissance. Le rapport remis à la Commission en juin 2011 par un groupe de 27 experts identifie 6 technologies clés génériques : la micro et nanoélectronique, les matériaux avancés, la biotechnologie industrielle, la photonique, la nanotechnologie et les systèmes avancés de fabrication.
http://ec.europa.eu/enterprise/sectors/ict/key_technologies/index_fr.htm

Théories de la conception :

Omniprésente dans les discours politiques et des entreprises, l’exigence de créativité s’assimile davantage à une injonction qu’elle ne fait l’objet d’une théorie. Parce qu’elle nous confronte à l’inconnu, l’idée créative ne renvoie pas à une activité rationnelle établie. Pour autant, nier cette catégorie reviendrait à nier ce qu’ont fait les entreprises au cours des deux derniers siècles, à savoir : travailler sur des concepts. Pour modéliser cette logique de l’inconnu, la Chaire de Théorie et méthodes de la Conception innovante travaille donc à l’élaboration d’une théorie de la conception. Quel est le principal objectif assigné à cette théorie ? Découvrir comment mieux appréhender des objets considérés comme illogiques car n’appartenant ni à la catégorie de la recherche – qui ne traite que de questions précises – ni à la catégorie du développement – qui ne concerne que ce que l’on connait déjà. Pour parvenir à constituer ce pont entre connaissance et technique, la théorie de la conception invite à manipuler simultanément deux logiques différentes face à tout objet dont la définition est a priori trouble. La première logique consiste à tenter de définir l’objet à travers un processus progressif. La seconde concerne l’espace de référence des connaissances qui évolue lui aussi à mesure que l’on tente de définir l’objet. En se définissant, l’objet transforme en effet notre représentation du monde. Or cette nouvelle représentation du monde entraine une évolution de nos connaissances du monde, qui va elle-même rétroagir sur la définition de l’objet. C’est cette construction simultanée de la forme et du fond, de l’objet et du contexte, que tente de penser la théorie de la conception.

UIT :

L’Union Internationale des Télécommunications (International Communication Union) est la plus ancienne organisation intergouvernementale technique de coordination. Créée en 1865, l’UIT, au sein de laquelle les États et le secteur privé se coordonnent, est chargée de la réglementation et de la planification des télécommunications dans le monde.
http://www.itu.int/fr/pages/default.aspx

Union de l’innovation :

approche stratégique de l’innovation soutenue au plus haut niveau politique, l’« Union de l’innovation » concentrera les efforts de l’Europe (et sa coopération avec les pays tiers) sur des défis tels que le changement climatique, la sécurité énergétique et alimentaire, la santé et le vieillissement de la population. Elle permettra au secteur public d’intervenir pour stimuler le secteur privé et pour lever les obstacles qui empêchent les idées d’accéder au marché. Ces obstacles sont le manque de financement, le morcellement des systèmes de recherche et du marché, la sous-utilisation des marchés publics pour l’innovation et la lenteur des travaux de normalisation.
http://ec.europa.eu/research/innovation-union/index_en.cfm

UTE :

L’Union technique de l’électricité est l’organisme français de normalisation électrotechnique.
http://www.ute-fr.com

Washington Consensus :

corpus de mesures standard appliquées aux économies en difficultés face à leur dette par les institutions financières internationales siégeant à Washington et soutenues par le département du Trésor américain.

jeudi 18 juillet 2013, par HUCHERY Mélissa