Accueil > La Médiathèque > Collections > Rapports d’étonnement > Les éoliennes

Enregistrer au format PDF

Promotion Hubert Curien 2009

Les éoliennes

Promotion Hubert Curien

L’implantation d’éoliennes suscite de plus en plus débat et controverse. Vrais et faux espoirs ? Vrais et faux arguments ? Entre intérêts économiques - individuels et collectifs-politiques et filières industrielles, impact sur les paysages. Comment ce débat fait-il place aux différents acteurs et groupes de pression ?

Membres du groupe : Sophy Caulier, Bruno Chapuis, Jean-Philippe Desrumeaux, Charles El-Nouty, Pierre Fabre, Jean-Philippe Hardange, Philippe Imbert, Isabelle Pellerin, Jean-Michel Piquemal, Elisabeth Robert-Gnansia, Michèle Tixier-Boichard

Animateur : Philippe Rocher, METROL

Résumé

La France est arrivée plus tard que ses voisins européens au rendez-vous du développement de l’éolien : le choix historique du nucléaire, une tradition privilégiant des infrastructures centralisées, et l’insuffisante anticipation des investisseurs, font qu’un espace de parole a été accordé à l’activisme hostile de divers groupes de pression. L’éolien trouve cependant une place modeste mais réelle dans la stratégie énergétique française.

La mise en place des zones de développement de l’éolien (ZDE) en 2007 a permis de délimiter des lieux favorables à l’implantation de parcs éoliens, en termes de paysage, de potentiel de vent et de possibilité de raccordement au réseau électrique. L’électricité produite par ces parcs peut bénéficier du prix de rachat automatique par EDF. Ces parcs engendrent ainsi une activité économique dans les territoires ruraux et des revenus pour les collectivités territoriales.

Les principaux arguments avancés par les opposants déclarés aux éoliennes sont d’une part de l’ordre des nuisances environnementales (esthétiques, voire sonores), d’autre part de l’ordre de l’efficacité (ce ne serait pas un bon moyen de lutter contre les gaz à effet de serre) ou financier (coût excessif d’achat du kWh éolien).

Bien que l’éolien progresse, et malgré une politique tarifaire incitative, la France n’est pas sur le bon rythme pour atteindre les objectifs fixés par le Grenelle Environnement (8 000 éoliennes en 2020). L’éolien terrestre constitue une énergie d’appoint, mais représente une véritable rupture par rapport aux habitudes de production centralisée des grands énergéticiens nationaux. Son développement exige l’élaboration de bonnes pratiques par les parties prenantes.


PDF - 284.2 ko
Rapport d’étonnement de l’atelier Éoliennes
pdf 285 ko

Fabrication de l Fabrication de l’embase d’une éolienne

Fabrication de l’embase d’une éolienne

©IHEST/O Dargouge


jeudi 28 mai 2009, par Olivier Dargouge